Top 10 Meilleure Couveuse Oeuf Automatique 2022

Difficile de faire un choix pour votre nouvelle Couveuse Oeuf Automatique ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Couveuse Oeuf Automatique pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir la meilleure Couveuse Oeuf Automatique !

Notre sélection de couveuse oeuf automatique

Guide d’achat couveuse oeuf automatique

Vous comptez vous lancer dans l’élevage de volaille (oie, cane, canard, perdrix, caille, dinde, faisan, pintade?) ou de poules pondeuses, quelles que soient les races de poules (poule naine ou classique) ? Vous prévoyez également d’élever des poussins dans une poussinière, devenir éleveur de canetons ou autre, en faisant éclore les oeufs par la suite ? En alternative à la version manuelle (couveuse à utiliser manuellement), vous avez besoin d’une couveuse automatique, aussi appelée couvoir ou incubateur. Un tel appareil est indispensable au bon développement de l’embryon et ainsi des oeufs de poules pondus, notamment si vos poulets ne sont pas de type « poule couveuse ». Mais quels facteurs faut-il prendre en compte lors de l’achat de ce matériel d’incubation artificielle ?

S’il y a différentes manières de faire éclore un oeuf fécondé par un coq, normalement, c’est la femelle qui s’occupe elle-même de la couvaison (le fait de couver les oeufs) dans le pondoir ou nid d’un poulailler d’une basse-cour. Mais lorsque cela n’est pas possible et que vous avez un important nombre d’oeufs de poule ou d’autres types d’oeufs à couver que vous voulez voir éclore, pour un fermier digne de ce nom, il est nécessaire de s’équiper comme le font les éleveurs professionnels, même si vous figurez encore parmi les éleveurs débutants. Comment ainsi choisir une couveuse oeuf automatique qui favorise l’éclosion parmi les modèles d’incubateurs disponibles sur le marché ? Découvrez les réponses dans ce guide et comparatif.

Les bases sur la ponte des oeufs

Avant que vous ne vous lanciez dans la recherche parmi les couveuses automatiques que vous trouverez dans le commerce, il est intéressant de connaitre quelques bases sur la ponte. Bien entendu, pour avoir un certain nombre d’oeufs fécondés ou non, il ne faut pas avoir une unique poule pondeuse fécondée, mais plus de deux poules ou autres volailles fécondées (dindes, oies, faisans, pintades, poules naines), voire plusieurs dizaines. Pour les oeufs d’une poule qui couve, vous aurez besoin d’un ou de plusieurs mâles reproducteurs pour la fécondation et pour avoir un poussin.

Pour avoir une couvée de grande capacité ou pour agrandir rapidement votre élevage de poules ou d’autres types d’animaux de la ferme qui couvent, vous devrez avoir des mâles (coqs et/ou canards) assez jeunes et en bonne santé qui auront pour but de féconder les femelles. Leur alimentation doit être bien faite et bien suivie, car cela reste la condition sine qua non pour que l’oeuf de poule ou autre ait les nutriments nécessaires pour développer parfaitement l’embryon durant les premiers jours (l’apparition du c?ur et des vaisseaux sanguins) et les derniers jours d’incubation. L’objectif est bien sûr d’avoir un taux d’éclosion des oeufs satisfaisant et des petits poussins qui se développent dans les règles de l’art.

D’une manière générale, une femelle devrait pondre un oeuf de poule par jour, mais par instinct, elle ne les couve qu’après 10 jours. La durée d’incubation ou temps d’incubation naturelle prend 21 jours et va éclore à cette échéance. Suite au fait de pondre des oeufs et à ces jours d’incubation ou période de couvaison, ils éclosent ainsi (ou commencent à éclore) et vont donner des poussins ou des canetons. Lorsque tout cela n’est pas possible, l’usage d’un couvoir automatique est nécessaire dans les élevages de poules et poussins, au détriment des couveuses manuelles ou d’un modèle semi-automatique.

Les préparations avant d’incuber les oeufs ou avant les couvées

Pour voir les embryons se développer et sortir de leur coquille, il est crucial de respecter certaines étapes. La première chose que vous devrez faire est de penser à la cadence dans le fait de ramasser ou dans la collecte des oeufs qui vont éclore. L’idéal est de procéder au ramassage quotidiennement. Vous pourrez ainsi les stocker dans un endroit qui peut contenir la totalité et qui préserve leur qualité et leur fraîcheur. Une fois que vous les aurez collectés et stockés, vous ne garderez qu’une certaine quantité. En effet, un oeuf pondu trop gros n’a pas sa place dans une couveuse automatique. Le cas est le même pour ceux qui sont plus petits, ceux que vous jugerez trop sales, et ceux qui ont des fissures et déformations. Pour vous faciliter la tâche, vous pourrez les mirer (mirage) avec un mire-oeuf avant de les placer dans cet accélérateur d’incubation.

Par la suite, vous devrez placer les oeufs dans des bacs de rangement ou paniers adaptés qui devraient être recouverts par une couche de grains de blé dépoussiérés, de sable ou de gravillons secs. Le but ici est de ne pas laisser les oeufs rouler et d’éviter obstruer les pores de la coquille pour que celui-ci puisse respirer. Veillez à ce qu’ils soient couchés de manière latérale et mettez-les dans une salle assez sombre.

Dans le cas où vous voulez mettre les oeufs directement dans une couveuse, faites en sorte d’éviter la lumière du soleil. Pour le maintien au frais, vous devrez privilégier un couvoir qui dispose d’un système de température réglable. Certains modèles peuvent avoir un thermostat (thermomètre intégré) pour faciliter le contrôle de la température ou le réglage de la température. En effet, régler la température ambiante est indispensable, car celle de la couveuse ou tout le volume de la chambre doit être entre 36 °C et 37,5 °C selon la présence d’une ventilation (ventilateur) dans le dispositif dans le cadre d’une aération ou d’une circulation de l’air optimale.

Comment choisir une couveuse automatique ?

Pour faire le bon choix, il vous faut vous baser sur des éléments bien spécifiques, généralement non disponibles avec les modèles manuels et semi-automatiques :

  • La capacité ou la contenance : certains appareils vont
    pouvoir contenir 12 oeufs et d’autres des milliers ;
  • La présence d’un hygromètre qui est utilisé pour connaitre le taux d’humidité ou taux d’hygrométrie ou encore d’humidification pour une couvaison spécifique en fonction de la race. Les oeufs éclosent ainsi en ayant suivi un traitement privilégié ;
  • Le système de retournement automatique des oeufs : il est important de savoir que les oeufs placés sur les grilles doivent être retournés de manière entièrement automatique toutes les 180 secondes pour assurer leur conservation et favoriser l’éclosion ;
  • La présence d’options supplémentaires telles que l’affichage numérique,
    l’affichage digital ou une commande digitale.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2022-05-16 02:51:35